Voir les détails


Янукович-лікс


Sur le site “Ianoukovytch-Leaks”, des journalistes et des experts archivent et analysent des documents trouvés à Mezhyhirya, la résidence de Viktor Ianoukovitch. Les documents avaient été jetés dans un lac lorsque le président ukrainien déchu a pris la fuite le 22 février 2014. Un groupe de journalistes et d’activistes se sont donné pour objectif de sauver, d’analyser et d’archiver cette masse d’informations.

罗昌平自媒体


Luo Changping était rédacteur en chef adjoint du magazine économique libéral chinois « Caijing ». Il est très connu en Chine pour ses enquêtes sur des sujets politiques et financiers. En 2012, il a publié, sur son compte Weibo, des accusations de corruption envers un haut responsable du gouvernement. Celui-ci a ensuite été remercié. Luo Changping a remporté le prix de l’Intégrité de Transparency International.

Bluetouff.com


Bluetouff est un blogueur poursuivi par la justice française pour piratage et vol de données. En 2012, au détour d’une recherche sur le moteur de recherche Google, il tombe par hasard sur le serveur extranet de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail). Le site est accessible sans mot de passe, le blogueur y trouve des documents qu’il télécharge et mentionne plus tard dans un article. S’en suivent une arrestation, un procès, une relaxe… puis une condamnation en appel après un procès ubuesque. Son histoire est symbolique de la lutte pour un internet libre et public.

রাসেল’এর ব্লগ


Le blogueur et physicien Rasel Parvez aborde le fondamentalisme religieux dans son pays, le Bangladesh, à travers son œil scientifique. Ses publications ont provoqué la colère des islamistes et l’ont conduit en prison pendant quelques mois avec trois autres blogueurs. Après sa libération, ses détracteurs les plus extrêmes ont mis sa tête à prix pour 10.000 euros sur Facebook. Mais Parvez n’entend pas se laisser museler, il continue d’écrire sur des sujets politiques et juridiques au Bangladesh.

140Journos


140Journos est un collectif turc qui utilise les médias sociaux pour aborder des sujets absents dans les médias traditionnels. Leur principal outil de communication est Twitter, mais ils publient aussi de courtes interviews audio sur Soundcloud. Les membres de 140Journos attachent une grande importance à l’exactitude et à la vérification des informations. Ils ont été une source d’information fiable lors de la contestation anti-gouvernementale de l’été 2013. Grâce à un réseau présent dans toute la Turquie, ils sont un exemple remarquable de journalisme citoyen dans ce pays.

Телеканал “Дождь”


TVRain s’est illustré pour ses comptes-rendus et ses commentaires lors de la vague de contestation anti-gouvernementale en Russie fin 2011. La chaîne de télévision contraste fortement avec les médias traditionnels contrôlés par le Kremlin. En 2014, la chaîne a été suspendue de la distribution par câble et satellite mais elle reste accessible sur internet

Observatório da Imprensa


L’observatoire de la presse est une initiative de l‘université brésilienne de Campinas, spécialisée dans la critique des médias. Le site propose un regard critique et analytique sur les événements d’actualité et les médias. Il s’est fait particulièrement remarquer dans son analyse de la couverture médiatique de manifestations violentes, au cours desquelles un caméraman a trouvé la mort. Les médias ont été critiqués pour leur couverture sensationnaliste de l’événement.

قرفنا


Girifna (Assez !) est un mouvement de résistance pacifique au Soudan. Les auteurs de Girifna publient des chansons, des interviews et des newsletters et utilisent les réseaux sociaux pour informer l’opinion publique de leurs droits et rendre compte de ce qui se passe dans leur pays.

Komisi Pemberantasan Korupsi


La Commission d’éradication de la Corruption (KPK) a été créée par le gouvernement indonésien en 2002 pour faire face au fléau de la corruption en Indonésie. Aujourd’hui indépendante, la KPK enquête sur des cas de corruption dans le domaine public. Elle encourage en outre la population à parler ouvertement de ce problème.

Free Press


L’ONG américaine Free Press organise des campagnes en faveur de la liberté d’opinion, d’un accès libre et bon marché à internet ainsi que de la transparence dans les médias et la politique. L’organisation fondée en 2003 a joué un grand rôle dans le mouvement « Save the Internet » engagé dans la neutralité du net et à l’origine de campagne contre la surveillance.

बस्तर प्रहरी


Le blog Bastar Prahri propose une couverture médiatique des événements dans la région indienne de Bastar (Chattisgarh), en proie à des conflits entre le gouvernement central et les indépendantistes maoïstes. La population souffre de cette situation instable et vit dans une grande pauvreté malgré la richesse des sols car le gouvernement ne veut pas investir dans les infrastructures afin de ne pas renforcer les maoïstes. Dans cette région, la liberté d’expression est également très limitée.

پلتیک


Poletik est le nom de l’émission satirique de Kambiz Hossein, un célèbre animateur iranien basé à New York. Entre 50.000 et 100.000 personnes suivent son show hebdomadaire sur YouTube. Kambiz y interviewe des artistes, des écrivains et des militants politiques et sociaux avec le ton satirique qui lui est propre et qu’il manie à la perfection depuis plus de 10 ans d’antenne.

El Blog del Narco


Ce blog anonyme aborde avec courage un sujet que d’autres refusent de publier : le trafic de drogue et la guerre des narcotrafiquants au Mexique.

Hubert Denk


Hubert Denk est un journaliste du Sud de l’Allemagne. Il est rédacteur en chef et éditeur de la petite revue « Bürgerblick Passau », en Bavière. En 2010, il a évoqué dans son magazine un don qui avait été fait en 2005 à l’ancien chef du parti conservateur régional, la CSU. Poursuivi par le parquet bavarois, il a refusé de communiquer sa source. Il a finalement été relaxé en février 2014.