Voir les détails


Les lauréats 2013 distingués à Bonn


photo lauréats WP

Six semaines après avoir été désignés par le jury des Bobs comme vainqueurs des catégories principales, les six lauréats ont reçu leur prix mardi 18 juin à Bonn, lors d’une cérémonie festive organisée dans le cadre du Forum mondial des Médias. Dans son discours, la rédactrice en chef de la DW, Ute Schaeffer, a chaudement félicité les lauréats: “Vous élevez votre voix et employez votre créativité, vos idées et votre temps pour vous faire entendre. Cela donne à d’autres le courage de revendiquer leurs droits”.

Le courage d’élever sa voix

“La dernière fois que j’ai remporté un prix, c’était à l’école primaire”, a raconté Li Chengpeng, lauréat du Meilleur Blog 2013, devant un public hilare. À l’époque, le jeune Chinois avait été récompensé pour avoir remis à un policier une pièce d’un yuan trouvée par terre, dans la rue. En vérité, il avait volé la pièce à sa mère. “Ma petite anecdote montre qu’on ne reçoit pas de prix pour la vérité en Chine”, a ajouté le blogueur et auteur chinois. Li Chengpeng est une figure de proue de la lutte contre la censure en Chine. Il est particulièrement apprécié par les jeunes. Son blog est suivi par plus de 7 millions de personnes.

Contre les violences faites aux femmes

Au nom du collectif “475“, Houda Lamqaddam a reçu le prix de la “Meilleure Campagne d’Activisme social”. Le film documentaire réalisé par un groupe de jeunes Marocains est partie de l’histoire d’Amina Filali pour dénoncer les violences sexuelles au Maroc. La jeune fille s’était suicidée en 2012 un an après avoir été forcée par un juge à épouser son violeur. “Ce prix est dédié à tous les activistes qui s’engagent pour le droit des femmes et des hommes à disposer librement de leur corps”, a déclaré Houda Lamqaddam.

Briser le silence

La lauréate du “Prix Reporters sans Frontières” n’a pas pu venir en personne. Et pour cause : Fabbi Kouassi du Togo vient de mettre au monde une petite fille. Son frère, Kodjo Kouassi vit en Allemagne. C’est lui qui a reçu le prix en son nom: “Fabbi risque sa vie en étant journaliste au Togo. Nous nous faisons du souci, mais nous sommes fiers d’elle”.

Dans la catégorie “Meilleure Innovation”, c’est le site chinois FreeWeibo.com qui a remporté le prix. Le site propose un accès non censuré aux contenus de la plateforme de blogs et microblogs chinoise Sina Weibo. “En faisant apparaître la censure au grand jour, nous montrons aux Chinois ce qui se passe dans leur pays. Il n’y a que de cette façon qu’ils pourront faire pression sur le gouvernement et faire bouger les choses”, a déclaré Carl Lee, représentant de Free Weibo.

Prix Global Media Forum

Le “Prix Global Media Forum” des Bobs a été remis à Mahfuza Akter, en tant que représentante du projet “Info Lady” du Bangladesh. Les Infoladies sont des jeunes femmes qui sillonnent les campagnes à vélo et apportent dans les villages une multitude de services basés sur les TICs, ainsi que des services de soins basiques. Le Prix GMF est dédié cette année aux défis de la mondialisation.

Discrétion sur internet

Le jury des Bobs a également choisi le projet “Me and My Shadow” pour la catégorie “Créativité et Originalité”. Sur ce site, les internautes peuvent de façon ludique découvrir les traces qu’ils laissent lorsqu’ils surfent sur internet. “Me and my Shadow” est un projet du “Tactical Technology Collective”, qui propose des formations aux activistes du monde entier sur l’usage d’internet. Le collectif était représenté par sa directrice Stephanie Hankey.

Meilleur Blog francophone

Enfin, nous avons eu le grand plaisir d’accueillir Alimou Sow, auteur de Ma Guinée Plurielle et élu par le public Meilleur Blog francophone 2013. Un grand merci au passage à l’Institut français, qui lui a permis d’être présent à Bonn!

Toutes les photos de la remise des prix

Tous les lauréats des Bobs 2013