Voir les détails


Inkyfada


Inkyfada.com est un magazine web tunisien, créé par une équipe de journalistes, développeurs et graphistes. Un bel exemple de slow information, avec des sujets originaux et creusés. Le traitement journalistique des sujets et leur choix, allié à la navigation confortable fait de Inkyfada.com un excellent outil pour comprendre et réfléchir sur la société tunisienne post-révolution. Frustrations, rêves, InkyFada présente une Tunisie qui s’interroge sur ses contradictions, tout en gardant un œil ouvert sur le Monde.

Platform for Independent Journalism (P24)


P24 est devenue, à plusieurs niveaux, un site important pour le journalisme en Turquie. Cette plateforme en ligne mobilise des ressources online et offline et ses auteurs indépendants sont rétribués pour la rédaction d’articles particuliers. Les rétributions sont présentées sur le site de façon tout à fait transparente. La plateforme organise des ateliers dans toute la Turquie pour former les journalistes et les étudiants en journalisme à des sujets particuliers allant du journalisme basé sur les réseaux sociaux à des questions d’ordre juridique.

Selasar.com


Selasar.com propose des infographies sur de nombreux sujets publics et populaires en Indonésie pour aider les utilisateurs du web à comprendre l’importance d’être des citoyens. Le site explore un large éventail de sujets comme la qualité de l’éducation, l’injection de capitaux ou les compagnies d’Etat financées par des budgets publics.

Media Monitor for Women Network


Le travail de ce groupe de jeunes féministes vise à promouvoir l’égalité des sexes et porter les idées du féminisme à travers des actions publiques. Depuis 2012, le groupe a organisé toute une série de campagnes, par exemple la campagne « mariée sanglante » qui dénonçait les violences domestiques ou encore « Occupy Male Toilets » qui a conduit les autorités chinoises à adapter le nombre de toilettes pour dames à celui des toilettes pour messieurs. Pour la Journée internationale des femmes (8 mars 2015), cinq militantes du mouvement ont lancé une campagne contre les agressions sexuelles dans les transports publics en collant des post-its sur les autobus. Elles ont été arrêtées pour trouble à l’ordre public.

Zaytoun, le petit réfugié


Zaytoun se définit lui-même comme un projet de création politique, artistique et collective, d’apprentissage et de réflexion, ouvert à toutes sortes de contributions. Il vise à contester le monopole de l’écriture de l’histoire. Ce jeu-vidéo suit la journée d’un petit garçon réfugié, permettant aux joueurs de mieux comprendre les gens en Palestine et en Syrie.

Ut-1 avec Michael Schur


Michael Schur est un célèbre animateur de télévision ukrainien. Il vivait au Canada mais a décidé de retourner en Ukraine pendant la révolution de 2013/2014. En réalité, Michael Schur est le pseudonyme du journaliste Roman Vintoniv, auteur et animateur de l’émission satirique hebdomadaire « Ut-1 ». Dans son rôle, il pose à ses invités des questions inattendues et naïves et explique à son public les réalités complexes de l’Ukraine contemporaine de manière simple et ironique.

Memes Ilustrados


Le Tumblr brésilien „Memes illustrés de l’histoire de l’art“ est raffiné et plein d’humour. Il recourt à la peinture classique pour aborder des sujets populaires sur les réseaux sociaux. Le Tumblr initié par @perfunctorio, @verineas et @__nana en octobre 2014 a déjà des milliers de fans.

Shishir’s cartoons


Shishir Bhattacharjee est un dessinateur de presse très connu au Bangladesh. Il utilise le dessin pour critiquer l’establishment politique – en indiquant clairement son intention satirique. Le travail de Shishir a encouragé d’autres artistes à faire des dessins et des caricatures politiques. Il a également aidé le Bangladesh à retourner à un système démocratique en critiquant le régime militaire dans les années 1990.

Post, Like, Share!


Le droit d’auteur n’est pas seulement un sujet hautement débattu. C’est aussi un sujet complexe, tout comme de nombreuses autres questions juridiques. Ce webdoc est un bon guide pour une utilisation des réseaux sociaux respectueuse de la législation allemande.

Dictionary of Change


La communauté Facebook “Dictionnaire du changement” a été lancée par l’écrivaine et philologue russe Marina Vishnevetskaya. Les membres de ce groupe font la « collection » de néologismes qui se sont infiltrés dans le langage social et politique en Russie. L’objectif principal de ce projet est de montrer « comment la langue reflète une société et peut même parfois y provoquer des changements ». Le dictionnaire 2014 contient par exemple un mot que l’on pourrait traduire par « acier de Crimée » et qui signifie le vol d’une terre étrangère. Cette expression est apparue après l’annexion de la péninsule. En 2014, une autre auteure russe, Ludmila Ulitskaya, a suggéré de faire un livre à partir de cette collection. L’ouvrage est en cours de réalisation et devrait être prochainement publié.

Gooshe


Gooshe est une plateforme multimédia collective qui présente des tendances de la scène culturelle et artistique farsi alternatives ou peu connues du grand public. On y trouve des critiques de films indépendants et de musique world alternative, des conseils de lecture d’auteurs contemporains méconnus du public iranien, des recettes faciles et bon marché de plats exotiques issus du monde entier ou encore des conseils de voyage pour découvrir des coins d’Iran encore insoupçonnés. Les initiateurs de Gooshe (qui signifie « coin » en farsi) ont réussi, grâce à leur plateforme sociale, à inciter un nombre croissant de personnes à contribuer au projet en tant qu’auteurs bénévoles.

Revista Traviesa


Le site “Revista Traviesa” propose un aperçu des meilleurs artistes de la région latino-américaine pour les amateurs d’art du continent. Sa particularité réside dans une curation raffinée et la combinaison des disciplines artistiques les plus variées.

FreeMuse


FreeMuse a été créé pour défendre la liberté d’expression chez les musiciens et compositeurs dans le monde entier, car la censure est beaucoup plus répandue dans ce domaine que ce que l’on croit. FreeMuse parle des musiciens qui subissent des pressions ou sont menacés ou en danger et les défend en cas de besoin.

NetPehchaan


NetPehchaan, que l’on peut traduire par “rencontrer internet” fait partie d’une initiative pour combler la fracture numérique pour les populations pauvres de l’Inde urbaine. Contrairement aux populations rurales, les pauvres des villes n’ont pas de problème d’infrastructure ou d’accès physique à des ordinateurs, mais leur manque d’argent et de connaissance informatique leur rend la vie difficile. NetPehchaan publie des tutoriels et des vidéos d’apprentissage autonome destinées à différents secteurs de la population urbaine.